Le contenu de la formation en question tourne autour des trois aspects expérientiel, relationnel et pédagogique.

Au niveau expérientiel-phénoménologique

La formation se déroule à travers des exercices proposés sous forme de jeux de rôle par petits groupes de stagiaires (Patient, thérapeute, observateur). Ces jeux de rôle permettent à chacun d’aborder et d’analyser le ressenti corporel personnel (aspect expérientiel) qui fonde son vécu particulier du monde tel qu’il lui apparaît dans la thérapie (aspect phénoménologique). Les jeux de rôles sont favorisés par des « échauffements psychocorporels ».

Au niveau relationnel

Sur l’ensemble de la session, certaines journées sont exclusivement consacrées à la rencontre par le stagiaire de ses propres résistances éventuelles. Le but poursuivi par ces séances n’est pas de « guérir » le futur thérapeute de ses blocages mais de lui permettre de prendre conscience de ses difficultés relationnelles. De la sorte, il pourra s’en dégager dans son rapport avec les patients, ce qu’il ne peut faire qu’en traversant lui-même, en tant que consultant, une propre psychothérapie.

Au niveau pédagogique

D’autres moments de la formation conduisent les stagiaires à envisager au niveau théorique aussi bien que pratique le décours de la thérapie. Celui-ci est analysé selon un maximum de paramètres qui entrent en ligne de compte : critères, techniques, outils, etc. Ce travail s’effectue par des exercices qui confirment la théorie exposée. Chaque exercice est structuré, minuté et démontré avant d’être mis en œuvre. Il est débattu ensuite.

A cet aspect pédagogique s’ajoute la nécessité pour les stagiaires de poursuivre leur entraînement par des exercices à domicile, en sous-groupes, entre les week-ends de la formation.